Canada National Saint Kateri Shrine

 LA MISSION DE SAINT FRANÇOIS-XAVIER À KAHNAWAKE


She:kon et bienvenue à la mission Saint Francis Xavier, une mission historique établie pour la première fois en 1667 lorsque la communauté Kanienkeha’ka (Mohawk) située dans la partie nord du territoire à Kentake, maintenant connue sous le nom de Laprairie, Québec. La communauté a déménagé quatre fois de plus en raison de changements économiques, agricoles et politiques, et s'est installée sur son site actuel en 1716 à Kahnawake, signifiant «Sur les rapides» et c'est ici qu'une église plus permanente a été construite en 1720.

Dans les années 1820, l’église était trop petite et avait grandement besoin de réparations. Conçu par le pasteur de la mission, le P. Joseph Marcoux et le P. Félix Martin, S.J. les rénovations comprenaient une nouvelle sacristie, une nouvelle tour et un clocher en 1831, une église plus récente et plus grande en 1845 et une salle de préparation pour le chœur et les garçons de chœur en 1914. Le presbytère d'origine de 1720 abritait autrefois un salon, des bureaux et les chambres du prêtre et est maintenant le musée de la mission. Le nouveau presbytère, auparavant le mess des officiers, abrite désormais les bureaux de l’église. Le fort Saint-Louis, érigé en 1725, entoure encore partiellement la Mission et donne sur le fleuve Saint-Laurent. Voir la carte SFXM

La mission expose de nombreux cadeaux de France et des trésors historiques d'objets autochtones, canadiens et européens datant du 17e au 20e siècle.

Le tombeau de Saint Kateri est situé dans l'église sur le côté droit, près de l'autel. Son tombeau, en marbre de Carrare, a été solennellement béni par Mgr G.M. Coderre le 17 décembre 1972. La statue de Kateri derrière le tombeau a été sculptée en 1981 par le sculpteur québécois Leo Arbour. Sa couronne de perles a été donnée par un membre de la communauté en remerciement pour son intercession.

Parmi les autres objets d'intérêt de l'église, citons une réplique du World Trade Center des États-Unis, façonnée par nos ferronniers Mohawk, et la légendaire Deerfield Bell.

Le musée contient des crucifix en ivoire, des objets religieux, des statues, des peintures, des manuscrits, des sculptures, des vêtements anciens, des pointes de flèches, des silex, des tomahawks, des broyeurs de maïs et des perles traditionnelles. Parmi ses trésors précieux figurent les nombreuses représentations de sainte Kateri Tekakwitha, dont la plus ancienne peinture à l'huile connue (1690) du père Claude Chauchetiere S.J., son directeur spirituel.

Nous vous invitons à visiter la Mission et à marcher à l'extérieur pour voir l'ancienne cloche de la Mission sur la pelouse, le vieux Fort Saint-Louis (1725) et la belle vue de Montréal, ainsi qu'une vue sur le complexe de la Mission.